Maisons neuves : comment la norme en energie RE2020 va faire grimper leur prix

Maisons neuves : comment la norme en energie RE2020 va faire grimper leur prix

A partir de juillet, les logements neufs devraient, sauf surprise, etre soumis a Plusieurs exigences environnementales accrues. Deux etudes d’impact contradictoires, l’une gouvernementale, l’autre emanant de federations professionnelles, chiffrent des surcouts de construction entre 3 et 13% pour les maisons.

D’ici deux mois, les tarifs des logements neufs pourraient etre amenes a i  nouveau augmenter… . Une nouvelle reglementation en energie exigeante, appelee RE2020, s’apprete Dans les faits a entrer en vigueur. Le coup d’envoi – i  nouveau en negociation – pourrait etre donne des le mois de juillet. Grace a votre nouvelle norme, des futures constructions seront mieux isolees, consommeront moins d’energie, resisteront a toutes les canicules, encourageront des materiaux ecolos, banniront aussi Divers systemes de chauffage polluants et couteux… Le revers de la medaille, c’est que ces nouvelles exigences peseront inevitablement i  propos des couts de construction. Et via ricochet, sur les prix des logements neufs Afin de les acheteurs. Notre construction apparai®t comme Indeniablement environ 68% du prix total d’une maison (les premieres concernees par les mesures), d’apres des analyses chiffres du ministere en Transition ecologique en 2019.

Au moins 3% de surcout a prevoir en 2021

Pour mesurer l’impact d’la RE2020 sur les prix des futures constructions de logements, la Direction de l’habitat, de l’urbanisme et des paysages (DHUP) a realise des simulations que Capital a pu parcourir. Les services du ministere de la Transition ecologique ont d’abord simule les couts de construction d’une maison de 90 metres carres, de plain pied, avec combles amenages. En moyenne, d’apri?s une telle simulation, une telle maison couterait de 1.959 euros le metre carre (hors terrain) en prenant des normes actuelles. Avec la RE2020, la meme maison coutera 2.025 euros le metre carre a construire en 2021. Soit 3,4% d’augmentation.

Et ce n’est gui?re tout. Mes constructeurs le savent, les ambitions de la RE2020 devraient etre „alourdies” au fil un moment, comme nous l’expliquons dans ce post. Pour simplifier : de „petites” exigences devraient d’abord etre fixees pour 2021. Puis, des objectifs plus ambitieux arriveront en 2024. Et i  nouveau en 2027. La totalite des normes RE2020 sera enfin effective en 2030… cela rencherira encore, vous l’aurez compris, les couts de construction au fil du temps.

Ainsi, en 2024, construire une maison de plain pied de 90 metres carres (et sans combles amenages) coutera en moyenne 1.910 euros le metre carre, contre 1.792 euros au milieu des normes actuelles, estiment les services du ministere. Soit une hausse de 6,6% des couts de construction. C’est-a-dire, par ricochet, une hausse de 4 a 5% en moyenne dans le tarifs des maisons neuves. Ces simulations prennent en compte, qui plus est des premieres exigences de 2021, l’utilisation de nouveaux materiaux biosources qui devraient devenir la norme i  propos des chantiers a partir de 2024.

Plusieurs chiffres contestes

Ces simulations ont ete presentees le 17 decembre en face du Conseil superieur en construction ainsi que l’efficacite energetique (CSCEE). Avant la mise en place d’une reforme – tres technique – de la RE2020, le conseil a rendu votre avis sur les projets de decret et d’arrete qui fixeront la reforme. Dans ce conseil, differents elus, associations et surtout 10 organisations professionnelles siegent. Elles constituent l’univers du batiment, des promoteurs, des constructeurs de maisons individuelles, des architectes, etc.

Or les huit organisations contestent, dans un communique unanime, les resultats de l’etude d’la DHUP. Quatre d’entre elles (FFB, Pole habitat FFB, l’USH et la FPI) ont meme decide de realiser leurs propres estimations, a l’aide de bureaux d’etude partenaires. Les resultats obtenus donnent lieu a une veritable bataille de chiffres. Contactee, le Pole Habitat FFB, le principal syndicat des constructeurs de maisons en France, a accepte de les partager pour Capital.

6 a 13% de surcout d’apres des experts

Tout d’abord, le syndicat professionnel refuse de apporter des pronostics i  propos des surcouts a recevoir Afin de 2024. “Trop d’incertitudes regnent concernant votre horizon”, justifie-t-il. Quant aux chantiers de 2021, “nous estimons les surcouts compris entre 6 et 13 % selon le type de maison”, partage le Pole Habitat FFB.

Suivant le type de maison ? Le 1er janvier futur, en effet, le chauffage au gaz se doit de etre banni d’la totalite des futures constructions de logement d’apres un projet de decret en cours de finalisation. En consequence, vous devez distinguer les consequences en RE2020 sur les habitations concernees avec l’interdiction, et sur celles qui ne le sont nullement. Ainsi, d’apres le Pole Habitat FFB, le surcout d’une RE2020 pour une maison de 90 metres carres, non chauffee au gaz, atteindra 6% du tarifs du chantier. “Les 6% paraissent dus au renforcement de l’isolation de 30% par rapport a la precedente norme”, justifient les specialises. Pour une aussi maison, chauffee au gaz, le surcout atteint 13%. “Il y a aussi necessite de renforcer l’isolation de 30% et l’eviction du chauffage gaz au profit d’une pompe a chaleur coutera environ 7.500 euros TTC”, offre ainsi le Pole Habitat FFB.

Par ailleurs, termine le Pole Habitat FFB, les constructeurs devront integrer outre ces estimations “le cout d’une etude carbone, qui devient obligatoire.” Sans oublier, ainsi, principalement au sein des territoires des plus chauds en ete, “l’ajout de brise-soleil et de brasseurs dont l’impact carbone est non negligeable”.

Un lobbying pour reporter les normes

Au regard des estimations, nos professionnels du secteur s’inquietent. Ils estiment qu’une mise en ?uvre trop rapide de la RE2020 peserait, vous l’aurez compris, trop lourdement sur les couts de construction. Une bataille de chiffres s’est d’ailleurs engagee entre eux et le gouvernement. Certes, ils ne semblent nullement fondamentalement opposes a l’idee de “verdir” leurs constructions. Reduire un consommation d’energie ? Un objectif “indispensable”, qualifient meme au sein d’ un communique nos 8 organisations refractaires du CSCEE.

Ce qui cloche pour elles, en revanche, c’est le calendrier de mise en ?uvre. “La filiere d’une construction s’inquiete des impacts une RE2020. Elle estime que votre projet fait arpenter un risque d’aggravation d’la chute de la construction neuve des 2021”, communiquait nos huit federations fin decembre. “La RE2020, c’est dans 6 mois ! Aura-t-on des solutions adaptees qui correspondent a toutes les attentes et budgets de la clienti?le ?”, s’interrogeait en decembre Gregory Monod, le president du Pole Habitat FFB lors d’une ceremonie rencontre bbpeoplemeet de remise de tarifs devant ses adherents. “La RE2020 arrive au mauvais moment. On serait en periode d’euphorie economique, votre serait plus simple, mais la…”, soupirait encore le vice-president Sylvain Massonneau. Pour aller dans leur sens, le CSCEE a ainsi decide de militer pour un decalage en reforme RE2020 a l’horizon 2022. Reste a savoir si l’executif leur donnera raison.

Les tarifs de l’immobilier partout en France

Entrez une adresse (exacte, avec le code postal) et decouvrez le prix des biens immobiliers vendus ces dernieres annees.